Murof et Ankama
WAKFU est un MMORPG édité par Ankama. "MuroForum" est un site non-officiel sans aucun lien avec Ankama.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 37 le Ven 8 Nov 2013 - 21:56
Synthèse du Forum
Murof Community, Forum non-officiel des univers d'Ankama, ouvert le Mer 10 Nov 2010 - 16:12.

Nous somme le Ven 21 Juil 2017. Le Forum est donc âgé de 2445 jours.

La Murof Community compte actuellement 107 membres. Le dernier arrivant s'appelle MarcellaReming.

Nombre de posts à ce jour : 41622
Nombre de topics à ce jour : 495
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Meilleurs posteurs
Vlad' (3670)
 
Mimi (3574)
 
Moinonminou (2866)
 
Fao (2683)
 
Ninar (2239)
 
Ritreku (2228)
 
Kamilla (1912)
 
Jeananas (1780)
 
Boofmwa (1522)
 
Cat :p (1477)
 

Derniers sujets
» Héééé!
Mer 19 Juil 2017 - 3:20 par Pan

» La musique que vous écoutez en ce moment~
Ven 15 Avr 2016 - 11:56 par Zebik

» C'EST QUI LA REINE?
Sam 5 Déc 2015 - 5:40 par Ninar

» Quand on veut, on peut pas toujours forcément, mais ça aide !
Mar 6 Oct 2015 - 12:24 par RYOUKE

» Second souffle
Jeu 1 Oct 2015 - 20:28 par Pan

» Topikaflood...?
Jeu 1 Oct 2015 - 17:59 par Ninar

» Nouvelle : Le Songe
Lun 28 Sep 2015 - 15:42 par Shola

» [Jeu Sans Mot] - La version Murof.
Dim 16 Aoû 2015 - 18:18 par Ruinemaru

» Le Multi-Contes
Jeu 13 Aoû 2015 - 15:38 par Invocage

» Ruinemaru au porte de la ville
Sam 8 Aoû 2015 - 2:59 par Mimi

» La Galerie de Kagu'
Ven 7 Aoû 2015 - 23:13 par Mimi

» Pokemob
Jeu 6 Aoû 2015 - 16:42 par Ruinemaru

» Il est temps maintenant
Mer 29 Juil 2015 - 19:16 par RYOUKE

»  ¤*[les dessins signés le chat]*¤
Mar 28 Juil 2015 - 22:03 par Ruinemaru

» Les dessins de Mimi la gameuse 8D
Mar 28 Juil 2015 - 21:26 par Ruinemaru

» ♦ Kaotika ♦ (En cours)
Mar 21 Juil 2015 - 17:52 par Shola

» KernavALPINPIN01
Dim 12 Juil 2015 - 19:30 par Cat :p

» Caitlyn Jenner
Dim 12 Juil 2015 - 19:29 par Cat :p

» Japan Expo 2015 o/
Jeu 2 Juil 2015 - 12:12 par Ninar

» ANNECY 2015
Lun 1 Juin 2015 - 21:19 par Mimi

Liens divers
Voici une liste de liens utiles aux utilisateurs du MuroForum. Pour tout ajout de liens quelconques, merci d'envoyer un Message Privé à Kamilla ou Ninar.

Liens internes
Page d'accueil
Portail du Forum
Calendrier des Event
Galerie
Liste des membres
Modèle de présentation
Murof, la fiction Originelle
Le coin détente

Liens externes
Ankama.com
Site officiel Wakfu
Fan-Arts du forum officiel
Imageshack
Noelshack
DeviantART
Tumblr
YouTube
Googles
Icon generators
Japanese emoticons

Ultimes Recours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ultimes Recours

Message par Vlad' le Dim 13 Mar 2011 - 17:30

Modifications du 28 octobre 2011 : orthographe + ajout de paragraphes, encore et toujours pour rallonger le récit + changements concernant le passage à la V.3 de Wakfu


ULTIMES RECOURS



PARTIE 1 : Ohm


Prologue : réunion au sommet.

Sur la porte, étaient écrits les mots suivants : « interdit aux Dieux mineurs ».
Car, de l'autre coté de ladite porte, les douze divinités majeures étaient en train de débattre. Comme d'habitude, encore et toujours, elles débattaient du moyen d'arrêter l'Ogre larmoyant.
La salle où se déroulait le débat, ressemblait à un amphithéâtre. A un amphithéâtre géant même, grâce à ses immenses bancs en pierres blanche, montant en escalier, et formant un demi-cercle. Mais c'était surtout, et avant tout, une grande salle à ciel ouvert, où chaque divinité pouvait exposer un problème quelconque aux autres Dieux. Bien entendus, depuis le Chaos d'Ogrest, ce grand amphithéâtre ne servait plus qu'à une seule chose : les séances de réunions entre les Douze Majeurs. Des séances qui traitaient encore et toujours du même thème. Un thème pouvant se résumer en un mots, et même, en un nom : Ogrest.

Comme à son habitude, c'était Iop qui présidait l'assemblée, en essayant de garder la tête haute, et de comprendre un maximum d'éléments de la discutions qui était en train de se jouer. Il faut dire que les raisonnements de Féca étaient plus que compliqués, et cela ne lui facilitait pas la tâche... Pourquoi était-ce lui qui présidait l'Assemblée dans ce cas ? A cette question, nul n'avait, nul n'a, et nul n'aura jamais de réponse.

Sadida, lui, jouait avec une poupée de sa création. Ces débats ne l'intéressait plus depuis maintenant plusieurs siècles. Cela faisait désormais très longtemps qu'il avait compris que l'Ogre ne représentait plus une menace pour les forets de leurs monde. Selon ses dires, il ne représentait même plus une menace, tout court. Le chaos était passé, le Titan avait pleuré toutes les larmes de son corps, et il avait finit par pousser un cri de rage, comme on en avait jamais vus. Mais a présent, il n'y avait plus de cataclysme. Il n'y avait plus de chaos d'Ogrest, ce dernier avait depuis fort longtemps pris fin. Sadida, ses frères et ses sœurs feraient mieux de s'occuper des autres éventuelles menaces, qui, pour la plupart, sont bien plus sérieuses que cet Ogre de malheur...

Xélor, quand à lui, partageait le point de vus de Sadida. Il y avait belles lurettes qu'il ne s'était pas occupé de l'hormonde, et bien que ce monde se situait dans un lieu hors du contact de l'horloge divine, le temps s'y déroulait quand même, à sa façon. Et récemment, une brèche géante entre le monde des Douze, et celui des Démons s'était ouverte, déversant des flots d'aventuriers, et de combattant, dans l'hormonde, créant ainsi une véritable confrontation... C'est pour cela qu'il souhaitait abandonné les poursuites contre l'Ogre, et se concentrer un peu plus sur son horloge, et sur son monde Démoniaque. En réalité, il commençait à trouver que le temps passait un poil trop lentement, et il souhaitait l'accélérer légèrement. « NON !!! » avaient répondus les autres divinités en cœur, qui prenaient ceci pour une grosse blague du Dieu Temporelle. Et à vrai dire, il lui restait encore deux ou trois petites choses à régler dans ce monde, avant d'envisager de le quitter au profil de l'hormonde...

Féca, elle, en revanche, voulait plus que tout au monde, voir Ogrest partir en fumée, avant d'envisager de passer à autre chose. Elle vouait à l'Ogre, une haine si horrible, que la moindre parole que pouvait prononcer Sadida, pour tenter de la convaincre de ne pas s'en prendre à Ogrest, la mettait dans une rage démentielle. Ce qu'elle voulait, c'était une armée. Une armée capable de lui apporter le coupable, cette créature qui avait tant fait souffrir son cœur, de par la mort des milliers de ses disciples, lors du Chaos portant le nom dudit coupable... Ce qu'elle souhaitait, c'était pouvoir lui faire payer son acte, le faire souffrir autant de fois qu'elle avait soufferte.

Dans le même camps que Féca, on trouvait également Osamodas, qui éprouvait un sentiment presque identique à celui de la Déesse protectrice. Mais en une colère moindre que celle qui habitait Féca. Pourtant, c'était lui qui devrait être le plus énervé des actes de l'Ogre, et non la protectrice. C'était lui qui avait ressentit la détresse, la peur, et la mort chez les très nombreux êtres vivants qui peuplaient le Monde, au moment du Déluge ! C'était lui qui avait dut reconstruire l'écosystème, avec Sadida ! Mais il serait mentir que de dire qu'il n'éprouvait rien. Tous ces morts... Tout ce qu'il avait entreprit pendant des millénaires était partit en fumée par la faute d'Ogrest, il était normal que l'Invocateur Divin le tienne toujours pour seul et unique coupable ! Et la question qu'il se posait sans cesse : pourquoi Sadida, qui était dans le même cas que lui, ne pensait pourtant pas comme lui ? Pourquoi le Dieu Naturel était il si calme, face à la menace potentielle que pouvait encore représenter l'Ogre ?

Sram, lui, avait une tout autre idée en tête. Alors que certains éprouvaient de la hargne pour la créature, il pensait plutôt qu'il fallait s'en prendre au créateur. Malheureusement, et comme certains se plaisaient à le lui rappeler, il avait disparus depuis des lustres, maintenant... Depuis le même chaos que celui orchestré par sa créature...

Du coté de ceux qui voulaient détruire une bonne fois pour toute, la menace Fôtome que représentait le cas Ogrest, on retrouvait également Eniripsa et Crâ. Farouchement opposés aux idées de Sadida et Xélor, certes, mais n'ayant pas en eux, la colère d'Osamodas, ou la rage de Féca. Chacun d'eux énonça son argument, et ce qu'il préconisait pour éradiquer la menace. Au bout d'une interminable discutions, et après un grand silence, où tout le monde semblait se creuser la tête à trouver une idée sortant de celles qui étaient toujours proposées, c'est Sacrieur qui trouva finalement une solution inventive.

‑­ Pourquoi ne pas élever au rang de Dieu mineur, une personne capable de faire preuve d'inventivité, de penser à une chose que nous n'avons pas encore envisagé, et ayant un moyen efficace de le battre ? Préconisa la Déesse Sacrieur.
‑ C'est cela... Ce moqua Féca, et pourquoi ne pas faire d'Otomaï une divinité pendant que tu y es ?
‑­ C'est justement à lui que je pensais..., continua Sacrieur.
‑ Mais bon sang tu es devenus folle ma parole ! S'écria Sram
‑ Pas du tout, argumenta la Déesse Sanguine, mais puisque c'est lui qui l'a créé, c'est donc lui qui, logiquement, possède le plus de chance d'avoir une solution pour le détruire.
‑ Il y a des siècles qu'on ne l'a plus vus, rappela CrâIl semble avoir disparut de la surface du monde, l'alchimiste...
‑ Il ne serait pas...
‑ Non, il n'est pas mortrépondit Xélor, il semble que Rushu nous l'aurait dit.
‑ Qui sait ? N'oublions pas qui est Rushu. Il est vile et...
‑­ Mes amis, nous divaguons de notre thème, il me semble, résonna Iop.
‑ Peut être qu'avec un peu de chance, nous le trouverons, demanda Ecaflip
‑ Demandons à la nature de nous aider, proposa Sadida
‑ Pourquoi pas aux animaux plutôt ? Continua Osamodas
‑ Et les humains, vous les oubliez ? Rappela Enutrofc'est quand même eux les plus intelligents ! Demandons à un élu de...
‑ ON A DEJA ESSAYÉ !! Crièrent les onze autres en cœur.
‑ Très bien, soupira ilj'aurais au moins essayé...

Il y eu un très long moment, où plus personne ne parla. Les Douze se turent, perdu dans leurs pensées, incapable d'élever la voix pour soumettre une stupide idée à leurs égaux. Ils étaient tous plongés dans le plus profond mutisme, réfléchissant. Pour certains, c'était chose facile : la rage, la hargne et l'intelligence de Féca faisait une grande partie du travail de l'assemblée. Mais il serait plus juste de dire qu'elle comblait en fait, le manque de réflexion du Dieu guerrier. En effet, Iop lui, n'était silencieux que pour imiter ses semblables. Car, il est bon de préciser que ça capacité de réflexion était limité... Ce fut finalement la Déesse Sacrieur qui clôtura le long silence, ou plutôt, qui fut la première à soupirer d'agacement.

- Mais enfin, dit elle, aucun d'entre nous n'est capable d’émettre d'une idée sortant de l'ordinaire ?

Les onze autres baissèrent la tête. C'était dans ces moment là, qu'ils se rendaient compte que, depuis la mort de Thalia, élu de la septième génération d'humains, aucun des Douze n'avaient plus proposé la moindre idée plausible. Seuls les humains semblaient être en mesure de s'approcher suffisamment du Titan pour avoir une chance de le vaincre. L'exemple que toutes les Déités connaissent, c'est celui du combat qui eut lieu lorsque la 6ème génération d'élu se rendit jusqu'à l'Ogre. Une Éniripsa était resté sur place, comme subjuguée et seule l'intervention de Thalia, tant d'années plus tard, avait put la détacher de la présence du monstre. Thalia était celle qui, parmi les humains, c'était le plus rapprochée de la mission divine, qui avait à 6 reprises échoué.

Ce mutisme avait une autre origine : les Douze se rendaient très bien compte de qui ils étaient. De ce qu'ils avaient fait. Ce Monde était à eux, et ils étaient pourtant confronté à un problème qui appartenait à ce Monde. Un problème qui leur appartenait donc. C'était cette impuissance à pouvoir surmonter rapidement et avec efficacité ce problème, qui les rendaient si muets. Ils étaient les Douze. Ils avaient tout construit. Et pourtant, ils n'arrivaient pas à endiguer la crise. Sacrieur repris la parole :

- N'oubliez pas que, en dernier recours, ne pouvons toujours faire revenir LE Iop...
- Quel Iop ? Demanda la Déité de ladite classe
- Mais tu sais... Celui qui fut Crâ, Iop et qui mourut Enutrof... Continua Osamodas, qui avait comprit
- NON ! Hurla Iop, cela, il n'en est pas question ! Pour ce qu'il a fait à ma fille, il est condamné à rester là où il est, et des milliers d'Ogres en fureurs ne me ferais pas changer d'avis !
- Et si... Commença Féca...

Les propositions continuèrent comme cela pendant encore de nombreuses heures. Ainsi, Féca proposa de soulever entièrement les différents peuples du monde des Douze pour que l'Ogre croule sous le nombre. Ce fut rejeté, sous prétexte que Ogrest gagnerait, même si le monde entier se rendait au mont Zinith. Une nouvelle apocalypse dans laquelle il serait tué ? Rejeté aussi. Inventer une nouvelle machine à base de Stasis pour le faire exploser ? Idem. Voilà ce à quoi les douze Majeurs passaient maintenant la majorité de leur temps : parler. Parler, débattre, proposer, essayé... Perdre, et recommencer... Finalement, après des heures et des heures de débats acharné, la magnifique Déesse Crâ fit une étrange proposition :

‑­ Vous savez ce que c'est un « florilège » ?
‑­ Ben... C'est une combinaison de tout ce qu'il y a de meilleur ?
‑ Exactement ! Et maintenant, écoutez : nous avons tout essayé, cela ce voit. Et nous savons tous que ce sont les humains qui ont le plus de chances de gagner contre Ogrest. Alors voilà ; je propose un Ultime recours. Pourquoi ne pas prendre tout ce qu'il y a de meilleurs chez les différents disciples de chacun d'entre nous, pour les envoyer dans une bataille acharné, qui « pourrait » se terminer pas la victoire des hommes et la défaite de l'ogre ?
‑ Prendre les meilleurs disciple et les envoyer au combat ? Répéta Iop... Mmm... Ça m'intéresse ! Genre grosse baston au mont Zinit ?
‑ En bref, tu souhaites que nous ne fassions pas de huitième génération d'élu, mais plutôt que nous composions une armée... Nous n'avons pas encore essayé... C'est comme des Supers-élus ! S'amusa Féca. Le seul problème est, que nous n'avons actuellement pas assez d'élus vivants pour lancer ce genre d'offensive...
- Il nous faudra donc aller en repêcher dans le monde des Âmes... Sembla en conclure Crâ
‑ Je marche, accepta Pandawa (qui venait de se réveiller avec une gueule de boit d'enfer). J'sais pas de quoi vous parlez... Mais j'marche...

Les uns après les autres, ils furent tous d'accord, se levèrent, et quittèrent la salle, avec l'impression d'attendre enfin leur objectif ; ils avaient à nouveau une idée. Et pour la première fois depuis longtemps, ils avaient un but : ce fut donc l'heure de choir les candidats pour le « super-tournois » du millénaire !
Ce fut donc le début de l'Ultime recours face à l'Ogre.


-----------

Voilà... Dites moi... Y a une référence à un pilier de la littérature Murofienne, caché dans ce texte... Saurez vous le retrouver ?
Et une dernière chose : l'orthographe... Dites moi qu'il y a du mieux... S'il vous plait...



Dernière édition par Vlad' le Ven 28 Oct 2011 - 1:11, édité 4 fois
avatar
Vlad'
Administrateur du MuroForum
Administrateur du MuroForum

Messages : 3670
Age : 23
Localisation : 239, rue des Enudis, Murof

Fiche de Personnage
Situation : Marié(e) comblé(e)
Description : Iop à lunettes, cheveux en batailles, blonds, tirant légèrement sur le roux. Et pas l'inverse !
Âge RP : IRL + 2 , soit 22 en 2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ultimes Recours

Message par Moinonminou le Dim 13 Mar 2011 - 18:44

Vlad' a écrit:
- N'oubliez pas que, en dernier recours, ne pouvons toujours faire revenir LE Iop...
- Quel Iop ? Demanda la Déité de ladite classe
- Mais tu sais... [b]Celui qui fut Crâ, Iop et qui mourut Enutrof...[/b] Continua Osamodas, qui avait comprit
Est-ce ça la référence de littérature Murofienne?

Bref, j'ai lu et j'aime bien...les débats et tout...cette idée d'Ultime recours est bonne...je suis moins douée pour commenter les écrits, mais ça n’empêche que j'aime! Bref...la suite! ^^
avatar
Moinonminou
Bon Gros Floodeur de Murof
Bon Gros Floodeur de Murof

Messages : 2866
Age : 21
Localisation : 239 rue des Enudis_MUROF

Fiche de Personnage
Situation : Marié(e) comblé(e)
Description : Xélorette, taille moyenne, bien formée; intelligente mais a un cruel manque de confiance en elle ^^°
Âge RP : 22 ans

Revenir en haut Aller en bas

Uuuuuuuuup ! :P

Message par Vlad' le Ven 28 Oct 2011 - 23:32

Ce n'est pas réellement un Up... Enfin, si, s'en est un... Mais voilà quoi... Le texte qui vas suivre est sensiblement le même que celui que j'ai déja posté, il y a tant de temps sur la partie Fan-Fiction du Fofo Wakfu. Juste pour vous dire que je n'ai pas abandonné ce projet, que j'ai beaucoup trop d'idées en tête pour oser faire une telle chose.

Si je Up cette fic', c'est d’abord parce que j'ai en projet de (enfin !) la continuer. Comme je l'avais déja dis en postant le prologue ici même, je sais. Mais c'est aussi parce que, n'ayant pas eu assez de temps pour écrire une partie complète pour le concours Halouine de cette année, je voulais quand même produire quelque chose : et j'ai donc décidé de me remettre à ma fic', bien que je la trouve toujours aussi incomplète.

A ceux qui prendraient le temps de me lire ; je ne vous demanderait qu'une seule chose : que pourrais-je ajouter pour rendre mes chapitres plus longs et plus attrayants ? Dites ce que vous vous voulez. Je cherche juste de l'aide auprès de ceux qui passeraient par là... Et qui ne connaîtraient pas encore cette fic', que je me trimbale depuis trop longtemps...
Pour ces dernières personnes d'ailleurs, je les invites à ne pas négliger le prologue écrit plus haut...


____________________________________________________________


Chapitre 1 : Loin des Dieux...


Sur la porte, il y avait écrit « Fermé pour cause de travaux »
Et là, je me retrouve comme un abrutit, posté devant l'entrée de l'auberge, sous une pluie torrentielle, les cheveux détrempés, ressemblant plus à des éponges gorgés d'eau qu'à un quelconque cuir chevelus.
Je fais le tour du bâtiment. J'y était hier, et je n'ai même pas été prévenus ! Moi, le principal client de cette auberge qu'est celle de ce coins d'Amakna ! C'est... Vexant. Certes, je n'ai jamais touché à une vraie bière de Pandala. Certes, je ne vais là bas tout les jours que pour écouter les ragots des voyageurs, les nouveautés de ce monde en reconstruction. Il faut dire que Amakna n'est plus ce qu'elle était... Et surtout cette partie là, d'ailleurs... Ici, bien que l'on soit au paradis des Wakfistes de l'archipel, rares sont ceux qui peuvent encore être au courant de ce qui se joue actuellement dans les deux métropoles centrales du Monde Des Douze. C'est pour cela que je vais tout les jours à l'auberge de mon village : elle a beau être petite, elle accueil néanmoins pas mal de voyageurs, et plus précisément des Enutrofs en quête de richesses, ou de légendaires trésors qui seraient « soit disant » enfouis dans les sous sols de mon île... Car, j'en apprend plus sur le monde extérieur en allant à l'auberge, que je ne pourrais jamais en apprendre en cours de géographie. D'ailleurs, je n'aime pas ça, la géographie... C'est pour ça que je préfère les transmissions oral, d'une bouche d'un client, à l'oreille du Tavernier, en passant par les miennes...

Bref... Le principale animateur de l'auberge de cette ville, personnage que j'incarne avec brio pour mon habitude à m'y trouver depuis des années, fait le tours complet du bâtiment, espérant y voir à l'intérieur une quelconque trace de vie. Mais non. Tout est noir, et je ne sais absolument pas pourquoi...

Bon, je suis déjà détrempé, alors ça ne servirait à rien de rentrer maintenant. Je vais plutôt aller voir ce bon vieux Willy. Lui, au moins, je suis sur de savoir où le trouver... Il ne quitte jamais sa maison. Mais pour cela, je doit franchir la moitié de la ville... Tant pis, je marcherais vite. Je suis assez débrouillard, tous seul dans ce village , n'empêche... Mais, à peine fais-je demi tour, que je m'enfonce jusqu'aux genoux dans une énorme flaque de boue. Curieux, elle n'était pas il y a une minute... Et jusqu'aux genoux ? C'est un peu abusé, pour une flaque... Ça ressemble plus à un trous de Foreur, qu'à une simple flaque... Mais celui là alors, il est vachement rapide... Toutefois le pire n'est pas là : maintenant, mes pieds couinent. Je déteste ça... A chaque pas, j'entends « Squiiic », « Squiiic », « Squiiic »... Et comme si ça ne suffisait pas, je ne fais qu'un seul pas, avant de glisser subitement, et m'étaler de tout mon long sur la terre boueuse. Arg ! J'en ai plein la tête maintenant ! Féca est en colère contre moi, on dirait. Qu'ai-je fais pour mériter tant de malheurs et de cascades en une seule matinée ?

Je me relève, pourtant toujours en un seul morceau. Heureusement, les torrents d'eau qui coulent du ciel fonts bientôt partir toutes traces de ma chute. Je n'aurais pas été plus trempé en prenant un bain... Mes vêtements sont lourds de chez lourds. Complètement détrempées comme des éponges, tout comme mes cheveux d'ailleurs... Mais je trouve ça assez comique... Ça change de l'ordinaire, pour sur ! Comme quoi, il y a aussi des avantages à voir l'ogre pleurer. Je me remet en marche... Plus doucement cette fois. C'est avec une infinie précaution que je fait un pas... Avant de m'étaler à nouveau. Impossible de marcher aujourd'hui, c'est trop glissant, trop boueux, trop humide, et je suis bien trop en état de chopper la crève... D'ailleurs, Féca en sera témoin, je suis le seul fou qui ose s'aventurer dehors par un temps pareil. Tant pis, j'irais voir Willy plus tard. Je n'es pas le courage d'aller chez lui en rampant (tant qu'à faire puisque je peux pas marcher).

Ma maison est à une dizaine de mètres de l'auberge... Courage ! J'ai déjà fais un mètre... Plus que neuf...Huit... Plaf ! Nouvelle chut. Cette fois, j'en ai plein la bouche... De pire en pire... Et puis, la route est à moitié inondé maintenant. Même le verglas en hiver n'est pas aussi glissant. Mes pied n'adhèrent plus au sol. Bref. Sois je chute encore jusqu'à la maison (courage, je vois la porte !), sois je reste là. Je choisis la première option. Mes amis on raison de dire que je suis à moitié Sacrieur, on dirait que j'aime chuter... Et pourtant, je m'accroche. Je marche lentement, très lentement... Jamais je n'ai parcourus les quelques kamètres qui séparent l'auberge de ma maison aussi lentement. Une chose est sur, je m'en souviendrais, de cette journée !

Cinq minutes plus tard, je suis enfin chez moi. Ne me demandez pas comment j'ai fais, je ne saurais pas vous répondre. Quoi qu'il en soit, j'ouvre rapidement la porte, j'entre (toujours avec les pieds qui couinent), et claque la porte. En fait, c'est un courant d'aire qui a refermé la porte si rapidement, moi, je ne cherche qu'à être le plus discret possible. Si ma sœur me voit dans cet état, ça vas encore être ma fête.

Max Hurle une voixc'est quoi s'raffut !

Mince... Pour l'effet de surprise c'est raté... Je tente de faire quelques pas sur la pointe des pieds. Cette fois, le son produit est un mélange entre le parquet qui grince et les chaussures qui couinent. Ça fait un truc du genre « Squiiic, Scraaac », « Squiiic, Scraaac ». Bref, autant vous dire que je l'ai entendus descendre les escaliers en quatrième vitesse.

Nan mais tu t'es vus ? Qu'es ce que tu foutais dehors par un temps pareil, tu veux attraper la crève ?
Ben... C'est à dire, bredouille-je, je savais pas que la Taverne était fermée.
Ben voyonsricane t elleet t'es rentré à la nage dans la boue ?
Comment t'as deviné ? Riposte-je, accompagné du traditionnel sourire du champion.
Ça suffitTermine t elleMonte dans ta chambre te changer. Je te rappelle que les parents de la petite Victoria viennent manger chez nous se soir. Met un truc plus classe pour être présentable. Sinon, tu mangeras dehors !

Sachant très bien qu'elle était capable de mettre sa menace à exécution, je me dépêche de grimper les marches du grand escalier de bois. Arrivé en haut, je file dans ma chambre, sans demander mon reste. C'est marrant, le bruit des chaussures mouillées quand on cours : on dirait un cris de souris écrasé (bien que je n'es jamais vus de souris écrasé de ma vie). Julie à tendance à en faire un peu trop depuis que nos parents sont morts. En même temps, s'occuper d'une tornade comme moi, ce n'es pas de tout repos ! Et puis, c'est dingue : quand on voit leurs petites taille, personne ne peut prévoir que les Eniripsas soit capable de crier aussi fort ! Surtout Julie, d'ailleurs...
Ah ! J'ai oublié de la corriger : tout à l'heure, elle à dit « la petite Victoria ». Elle n'est plus si petite que ça... Elle à quinze ans, tout comme moi... Mais bon, Julie a l'impression que j'en fait trois de moins...

Ouf ! Ma chambre est telle que je l'avait laissée avant de partir. C'est à dire, un énorme bazars. Quelquefois, ma chère grande sœur (c'est ironique, vous en faites pas !) à une subite envie de tout ranger. Dans ce cas, il vaut mieux être sur une autre planète. Sinon, il faut subir son courroux, surtout quand elle ne trouve pas où se range certaines chose ! Les chaussures inutilisées depuis de nombreuses années trainent devant l'entrée. A l'intérieur, c'est encore pire : sur le tapis rond, orné du symbole de ma classe, des objets en tout genres, comme des vieux papiers, quelques livres, et une paire d'épées en boit trainent, par ci, par là. Sur le lit, une pile d'exos à rendre au prof d'histoire. Sous le lit, une pile d'exos à rendre au prof de divination. A coté du lit, quelques feuilles d'exos (déjà fait) à rendre au prof de Féca. Au dessus du lit, l'étagère de photo c'est encore cassée la gueule. En gros, la chambre n'est pas bien grande, et tout se fait sur le lit. J'ai souvent essayé de supplier mon Eniripsette de sœur pour qu'elle m'achète un bureau, mais où est-ce que je le mettrait ? Ya à peine la place pour ouvrir la porte, sans qu'elle touche le lit, et sans se prendre dans le tapis !

Au risque de faire s'écrouler la pile de feuilles (si bien rangée, si bien triée) se trouvant sur le lit, je grimpe dessus pour essayer de remettre l'étagère correctement. Ce n'est que lorsque je perd l'équilibre et que tout s'écroule (l'étagère, la pile de feuilles et moi) sur le matelas moelleux, que je me rappel que je suis encore tout trempé. Et que je vient de salir tout les draps (en plus de m'être pris une étagère sur la tronche, mais c'est une autre histoire !). J'en connais une qui vas pas aimer !

Justement, la voilà qui entre dans la pièce, pour savoir d'où vient tout ce tohu-bohu.

Maximilien Léong de HavenordHurle t ellecette fois, ça vas être ta fête !

Une fois de plus, une fois de moins...


________________________________________________________________________________________


Si vous me dites que certains dialogues sonnent faux, je vous croit. Si vous me dites que certains éléments ne sont plus au gout du jour, également. Le truc, c'est que cette fic' a été commencée pendant la V.2 de Wakfu. Et non la V.3 : à l'origine, le village de Max est celui d'Ohm. Et ça risque d'être un vrai casse tête de repérer et adapter tout les éléments de la V.2 et de les traduire en V.3 ...
Un dernier point : la "petite Victoria" "tait à l'origine "la petite Maeve", du temps où Jeana avait aussi sa fic', et que tout les Murofiens l'intégrait. J'avais voulus faire la même chose ici. Mais pour un besoins de réservation du nom de Maeve pour la suite de l'histoire, elle devait partir de ce passage là. Je précise simplement, au cas où la personne en question se serait souvenus de se passage, et ce serait posée des questions...

Bonne nuit...
avatar
Vlad'
Administrateur du MuroForum
Administrateur du MuroForum

Messages : 3670
Age : 23
Localisation : 239, rue des Enudis, Murof

Fiche de Personnage
Situation : Marié(e) comblé(e)
Description : Iop à lunettes, cheveux en batailles, blonds, tirant légèrement sur le roux. Et pas l'inverse !
Âge RP : IRL + 2 , soit 22 en 2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ultimes Recours

Message par Moos Tash le Sam 29 Oct 2011 - 0:16

À vrai dire, il n'est pas très tôt (tout est relatif), mais j'avais vraiment envie de lire ta fan-fiction, et je suis bien content de l'avoir fait.
Une qualité littéraire evidente, tu as un vocabulaire riche, ce qui pimente le texte, et le rends vraiment agréable.
Cependant, le prologue manque de fluidité, ce qui est rattrapée au 1er chapitre, même très bien rattrapée !
Le personnage de Max est bien cerné, on s'attache tout de suite à ce petit bonhomme maladroit et têtu. Sa soeur aussi d'ailleurs. À l'arrivée de Max à la maison, je voyais Julie, avec est tablier, une cuillère en bois à la main, et les mains sur les hanches, en train de rouspeter Max, haha !
Bref, on a vraiment envie de continuer à suivre les aventures de ce gamins qui ne sait pas encore ce qui l'attends.
Au passage, fait attention aux fautes bêtes, telles que le verbes être ou avoir en aux, ou les oublies de 't' à la 3ème personne du singulier.
Sinon, si tu veux améliorer un peu, tu pourrais faire un peu plus de description, de ce qui entourne les personnages, pour creer une ambiance. Parce que, la psychologie des pesrsonnages, elle y est, ca il y a pas de soucis, mais on aurait envie de connaitre un peu, ce qui l'entoure.
Voilà, sur ce, bonne nuit aussi =w=
avatar
Moos Tash
Murofien Notable
Murofien Notable

Messages : 642
Age : 22
Localisation : Ici, là, quelque part, ailleurs, c'est une question de point de vue.

Fiche de Personnage
Situation : Célibataire endurci(e)
Description : Eca proche de la nature, naif. Il a été receuilli dès son plus jeune âge par Tetra, qui lui a enseigné le Kung-Fou fou. Son caractère évoluera au fur et à mesure du temps.
Âge RP : 18 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ultimes Recours

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum