Murof et Ankama
WAKFU est un MMORPG édité par Ankama. "MuroForum" est un site non-officiel sans aucun lien avec Ankama.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 37 le Ven 8 Nov 2013 - 21:56
Synthèse du Forum
Murof Community, Forum non-officiel des univers d'Ankama, ouvert le Mer 10 Nov 2010 - 16:12.

Nous somme le Mer 26 Juil 2017. Le Forum est donc âgé de 2450 jours.

La Murof Community compte actuellement 107 membres. Le dernier arrivant s'appelle MarcellaReming.

Nombre de posts à ce jour : 41622
Nombre de topics à ce jour : 495
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Meilleurs posteurs
Vlad' (3670)
 
Mimi (3574)
 
Moinonminou (2866)
 
Fao (2683)
 
Ninar (2239)
 
Ritreku (2228)
 
Kamilla (1912)
 
Jeananas (1780)
 
Boofmwa (1522)
 
Cat :p (1477)
 

Derniers sujets
» Héééé!
Mer 19 Juil 2017 - 3:20 par Pan

» La musique que vous écoutez en ce moment~
Ven 15 Avr 2016 - 11:56 par Zebik

» C'EST QUI LA REINE?
Sam 5 Déc 2015 - 5:40 par Ninar

» Quand on veut, on peut pas toujours forcément, mais ça aide !
Mar 6 Oct 2015 - 12:24 par RYOUKE

» Second souffle
Jeu 1 Oct 2015 - 20:28 par Pan

» Topikaflood...?
Jeu 1 Oct 2015 - 17:59 par Ninar

» Nouvelle : Le Songe
Lun 28 Sep 2015 - 15:42 par Shola

» [Jeu Sans Mot] - La version Murof.
Dim 16 Aoû 2015 - 18:18 par Ruinemaru

» Le Multi-Contes
Jeu 13 Aoû 2015 - 15:38 par Invocage

» Ruinemaru au porte de la ville
Sam 8 Aoû 2015 - 2:59 par Mimi

» La Galerie de Kagu'
Ven 7 Aoû 2015 - 23:13 par Mimi

» Pokemob
Jeu 6 Aoû 2015 - 16:42 par Ruinemaru

» Il est temps maintenant
Mer 29 Juil 2015 - 19:16 par RYOUKE

»  ¤*[les dessins signés le chat]*¤
Mar 28 Juil 2015 - 22:03 par Ruinemaru

» Les dessins de Mimi la gameuse 8D
Mar 28 Juil 2015 - 21:26 par Ruinemaru

» ♦ Kaotika ♦ (En cours)
Mar 21 Juil 2015 - 17:52 par Shola

» KernavALPINPIN01
Dim 12 Juil 2015 - 19:30 par Cat :p

» Caitlyn Jenner
Dim 12 Juil 2015 - 19:29 par Cat :p

» Japan Expo 2015 o/
Jeu 2 Juil 2015 - 12:12 par Ninar

» ANNECY 2015
Lun 1 Juin 2015 - 21:19 par Mimi

Liens divers
Voici une liste de liens utiles aux utilisateurs du MuroForum. Pour tout ajout de liens quelconques, merci d'envoyer un Message Privé à Kamilla ou Ninar.

Liens internes
Page d'accueil
Portail du Forum
Calendrier des Event
Galerie
Liste des membres
Modèle de présentation
Murof, la fiction Originelle
Le coin détente

Liens externes
Ankama.com
Site officiel Wakfu
Fan-Arts du forum officiel
Imageshack
Noelshack
DeviantART
Tumblr
YouTube
Googles
Icon generators
Japanese emoticons

[Mémoires retrouvées] Némésis Seraïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mémoires retrouvées] Némésis Seraïs

Message par Invité le Dim 25 Mar 2012 - 19:44

Salut salut ! En fouillant mes dossiers, je suis tombé sur l'histoire de ma Sacrieur: Némésis.
Du coup, je me suis dit: Autant la continuer, du coup. Il faut savoir que j'écris avant tout pour le plaisir, pour exprimer mon moi intérieur, disons. Je ne suis donc pas un très bon auteur, je cherche juste à faire partager une histoire qui me tient à coeur. :)
Quand au titre, "Mémoires retrouvées", c'est un projet quand lequel je ne me suis malheureusement jamais impliqué, qui veut rassembler TOUT le Background de TOUS mes personnages(Etant donné qu'ils ont un BG plus ou moins commun, lié au contient dont je parle lors de l'histoire de mon perso.)

Voilà, j'espère juste que vous prendrez plaisir à lire ! [Note : L'histoire se situe au moment de la v1 donc Astrub n'est pas en ruines.]


Chapitre 0

‘‘Préface de la lune de sang’’



‘‘J’ai chaud.
Je crois que je suis assoupie…ou peut-être sur le point de me réveiller ?
Entre le rêve et la réalité, ce que je hais cette sensation…..je ne sais pas quoi faire.
Me rendormir ? Non, c’est trop tard…
Me réveiller ? Non, c’est trop douloureux…Que faire ?... Je me sens emportée…argh, non…pas la réalité…’’

Je suis dans un cimetière…qu’est ce que je fais là déjà ? Ha, oui…
Un bûcher ? C’est vrai, nous étions en train de nettoyer les lieux de toutes les crasses…les goules, les vampyres, tout ça. Un Crâ à la chevelure dorée, avec un chapeau de paille et une cape grise finit d’allumer le deuxième bûcher.
Il s’aperçoit que je suis réveillée…
«Némésis ? Enfin revenue avec nous ? Dit-il.

-Pourquoi est-ce que tu ne m’as pas réveillée avant, Mikeangel ?... demanda Némésis.
-Haha ! rit son compagnon, tu roupillais si bien, j’allais pas te déranger !
-Et s’ils avaient attaqués ? s'enquit la Sacrieuse, inquiète.
-Mais, rétorqua son acolyte, on les as tous brulés… »
Comme pour le contredire, des multitudes de pas se firent entendre, ainsi que des grognements.

Une horde de goules déferlait vers eux, et pas qu’un peu…
La foule contourna les flammes, et déborda vers les deux jeunes gens. Rapidement, Némésis se releva, Mikeangel sortit son arc, et un groupe de goules disparu dans l’éclat d’une flèche explosive
« Haha, boom ! s'exclama le Crâ »
De son côte, la Sacrieur s’était (volontairement ?) laissée entourer, une main sur chacun de ses sabres, sans les avoir dégainés, juste la sécurité retirée.
Elle savait qu’elle allait réussir, elle s’y était entrainée…
Les goules léchèrent leurs babines, et comme un seul vampyre, ils se ruèrent sur elle, bien décidés à remplir leur estomac…Mais ils furent rapidement déçus, car Némésis n’était pas tellement d’accord, et elle leur fit comprendre en sortant ses armes, et en dansant…
Oui, en dansant.
Une danse aussi envoûtante que mortelle, car même si ses gestes étaient d’une grâce infinie, ils demeuraient entourés de sang, de membres…démembrés, de têtes décrochées…
Souffrir, et faire souffrir. Supporter tout, les maux, les douleurs, les tristesses…
Tuer, puis mourir. Tel est le destin des Sacrieurs.
Tel est mon destin.


Chapitre 1

‘‘Le rite initiatique’’




‘‘J’ai froid…Je sens comme une étreinte givrée m’entourer, une étreinte de mort, d’obscurité. Je la sentais, ce n’était pas la première fois que je faisais ce cauchemar…Mais à chaque fois, il se rallongeait…jusqu’où il ira ?
Je sentais l’étreinte se dissiper, je pouvais enfin ouvrir les yeux…
Il pleuvait, il faisait nuit, j’étais dans la forêt.
Seule.
Ou presque…car je les entendais.
Les murmures…
Je tremblais, la dernière fois, je me suis réveillée à ce moment, je priais pour ne pas savoir la suite…
Quand soudain, quelque chose m’agrippa par le col.
Et un cri strident retentit’’


Le soleil passait timidement par l’entrebâillement des volets. J’étais assise, là, essoufflée, transpirante.
Personne ne venait m’aider, car ils savaient tous que j’avais encore fait un cauchemar ; ça fait presque deux ans que je les fais. Au début, on s’était inquiété, on avait été voir tous les Eniripsas de l’île…mais aucun n’avait réussit à comprendre, alors ils en ont conclu que c’était un coup des hormones.
Mais je savais que ce n’était pas le cas.
Au début, ils ont commencé doucement, ils duraient peu de temps,mais petit à petit, ils se sont de plus en plus rallongés,j’en avais fait des insomnies, je sentais la main de la mort me toucher dès que je fermais les yeux.
Cela ne pouvait pas durer, il fallait que je sache.
A peine une heure plus tard, j’étais prête à retourner au cimetière.
J’avais décidé de me concentrer sur notre but d’aujourd’hui, et de remettre mes questions à ce soir.
La veille, nous avions nettoyé la partie Sud de l’endroit, on attaquait à présent la partie Nord.
A trois, oui.
Trois enfants, oui oui.
Depuis quelques temps, le nombre de goules avait fortement augmenté. Beaucoup trop. Et on nous avait envoyé, soit disant pour ‘‘finir notre rite initiatique’’…ils ne pouvaient pas simplement dire que ça les gavait de le faire eux-mêmes ? Mais bon, ça faisait passer le temps.Le temps était nuageux, et je sentais comme quelque chose…
Un mauvais présage. Mais mes songes furent vite interrompus par un Crâ que je connaissais bien.
« Némésis ! Tu es déjà là ? La salua-t-il
-On aurait dû partir il y a 20 minutes. lui répondit-elle, froidement.
-Ho, allez. On n’est pas à ça près… tenta-t-il, l'air désolé.
-Bon…où est Ulzard ? Demanda-t-elle soudainement.
-En train de dormir, je pense…bah, on peut bien commencer sans lui ! Proposa-t-il »
J’acquiesçais.
Mais je n’aurai jamais du…
Nous commençâmes notre travail. Ce ne fût pas très difficile, juste long.
Nous nous apprêtions à entrer dans la dernière crypte.
Elle ressemblait plutôt à une église,abandonnée. Elle paraissait vide, mais quelque chose n’allait pas.
Au fond de la salle, sur le banc du pianiste, se tenait quelqu’un.
Quoique...‘‘quelque chose’’ convenait mieux. C’était un homme, assez grand, la peau entièrement pâle, enveloppé d’une grande cape noire comme la nuit…
Et ses yeux…rouges, on aurait dit du sang...
Il se leva à notre entrée, et nous sourit…c’était un comte Vampyre.
‘‘Je sentais un souffle glacé dans mon cou…
J’étais à nouveau dans cette forêt noire…
La main agrippa mon col, et m’envoya valser contre un arbre, m’arrachant un cri de douleur. Reprenant mes esprits, je levais la tête pour identifier mon agresseur…’’


« Némésis, fais attention ! lui cria son coéquipier »

Le vampyre était juste devant moi. Son visage proche du mien, il s’apprêtait à me mordre.
Mais avant d’en avoir l’occasion, il fut repoussé par une flèche enflammée.
Profitant de ce moment, je sortis mes sabres.

Le buveur de sang venait de déployer ses ailes, et il prit de la hauteur. Néanmoins, il dût bouger rapidement, car le Crâ le bombardait de flèches enflammées, mais le maudit n’allait pas se laisser avoir: il contre-attaqua en lançant des ombres que l’agile jeune homme évita.
Pendant ce temps, je m'étais accrochée à un chandelier grâce à mon tatouage, et avais attendu le moment propice.Je bondis, et tombai sur le monstre, le ramenant au sol. Je levai son sabre, et tentai le coup fatal…mais l'être des nuits venait de disparaître, et se tenait derrière moi. Avant que je n'aille le temps de me retourner, il m’agrippa par le col, et me lança sans retenue sur un des piliers.
Je m’écroulais, assommée, mon confrère voulut me porter assistance, mais les griffes de la créature vinrent se planter dans son cou, et commencèrent à le vider de son sang.
Je voyais trouble…le monde tournait….
Après un effort, je finis par réussir à tourner ma tête vers la scène, voyant Mikeangel dans un sale état…
Je ne peux pas bouger…
Il le lâche…il s’approche de moi…
Est-ce la fin ?...
Il me prit par le cou, me souleva.
C’est terminé…
Nous étions sur le point de sombrer à jamais,peut-être que mon ami avait déjà rejoint les profondeurs d'Incarnam? ? Mais soudain, alors que je fermais les yeux afin d'attendre mon sort, me préparant à voir ma vie défiler, puis à faire le grand voyage,un vitrail encore en état explosa. Je m'écroulais tout d'un coup sur le sol froid de l'ancienne église, car mon agresseur venait de me lâcher, afin d'éviter la grande lame de pierre noire qui s’abattit sur lui. Un jeune Eniripsa que je connaissais bien, cependant plus âgé que Mikeangel et moi, se tenait face à la céature des ténèbres,arme en main. Avec ses cheveux bruns, presque noirs, à peine coiffés, on voyait de loin qu’il venait de se réveiller.Il portait une cape assortie à sa chevelure , et une alliance de la même couleur à l’index de la main gauche.
Le duel commença, sans que l'un des deux opposants ne prit la peine de dire un mot. Le vampyre esquivait non sans mal les coups imprévisiblement rapides de l’Eniripsa, et ne parvenait pas à reprendre le dessus. Décidant alors d’attaquer à nouveau en traître, il se transposa dans son dos…mais à sa grande surprise, le jeune combattant arrêta son coup avec sa main gauche.
La bague se mit à générer une sombre aura, qui surprit la créature.
Sa stupeur lui fût fatale.
Sa tête venait de partir et roulait à présent au sol.
« Ulzard… murmura la jeune fille, encore sonnée.
-Némésis ! Tu vas bien ? S'inquiéta l'Eniripsa
-Oui, mais Mikeangel… souffla-t-elle
-Ne t’en fais pas, je vais m’en occuper. la coupa-t-il »
Je savais qu’Ulzard était expérimenté, bien plus que moi et Miky réunit, mais pas à ce point là…
De plus, je n’étais pas dupe.
Il avait essayé de cacher son bras dans sa cape…mais je les avais bien vues.
Les marques shushuresques…

‘‘Je fus surprise…cette fois, mon cauchemar était différent.
J’étais seule, dans une grande pièce vide, infinie.Une note de piano se répétait régulièrement, toujours la même. Le sol était un damier, tout comme les murs et le plafond.
Cela signifiait peut-être que je n’étais qu’un pion, faisant partie d’un gigantesque jeu d’échecs ? Je m’étais toujours vue comme Le Cavalier, celui qui passe devant ses alliés et qui traverse les rangs ennemis,mais je crois que le rôle de Pion me collerait bien mieux, celui qui avance en premier, que l'on sacrifie sans aucune forme de pitié afin de sauver les pièces plus utiles.
Un grand miroir était apparu devant moi, et je me contemplais, comme attirée par la glace.Je n’avais que douze ans, mais mon air mature m'en donnait trois de plus sans aucun mal.
Mes cheveux pourpres étaient toujours enroulés comme la plupart des Sacrieur, en queue de cheval.
Mais un détail me frappa.
Mes yeux.
Leur habituel marron foncé était remplacé par du rouge, un rouge embrasé, en colère, prêt à détruire tout ce que mon regard croisera, sans exception. Il exprimait une rage, une haine, envers...quoi, d'ailleurs? Quelle est la chose que je déteste au point de devenir un monstre sans coeur?
Me sentant soudainement faible,je tombais à la renverse,mais jamais je n'atteignis le sol.
Je chutais dans un vide infini. Que se passait-il?
Puis, avant de pouvoir y réfléchir, je m'écrasai lourdement sur le sol.
J’étais dans l’église où on avait combattu la veille.Je tournais la tête vers le piano, et eu une vision d’horreur.
Un homme était pendu au-dessus du piano, ses yeux étaient remplis de peur, de souffrance, figés… Ses cheveux bruns rappelaient ceux de mon frère, il me semblait plutôt grand, et je lui aurai donné la trentaine.
La poutre de bois qui le tenait était quelques peu souple, alors elle le balançait de haut en bas, son pied appuyait sur la note que j’entendais lorsque il était le plus abaissé. Un courant d’air froid me traversa, je me retournai d’un coup.
Un homme était là, un Eniripsa, un peu plus petit que moi, se tenait. Il portait un chapeau de paille qui cachait son visage, et une cape du désert, grise. Même sans voir son visage, il me donnait un sentiment de déjà-vu, comme si nous nous connaissions depuis mon enfance, j'avais l'impression de retrouver un ami, que j'aurais perdu il y a longtemps.. Il m’indiqua le sol, je baissai les yeux, et vis que je marchais dans une mare de sang. Mon sang.
Mon cri fût aussi strident que d’habitude.’’


Il était neuf heures, le seul moment où j’étais seule à seule avec ma mère : Le petit-déjeuner.
Nous habitons une petite maison dans le quartier d’Herbefol, à la cité d’Astrub, dite ‘‘des mercenaires’’, une des rares villes encore habitable de notre monde…
Notre cuisine, qui faisait aussi office de salle à manger, n’était qu’une petite pièce avec le matériel culinaire, quelques décorations sans valeur, une table en bois et quatre chaises.
Nous étions assises face à face.
Je la fixais, elle me fixait. J’avais oublié à quel point elle était belle.
Elle avait la même couleur de cheveux que moi, mais ils étaient détachés et pendaient derrière elle, et sur ses épaules. Elle portait une grande robe pourpre, en hommage à notre déesse, car elle aussi était Sacrieur.
J’allais enfin savoir. Du moins je l'espérais.
« Maman, pourquoi je fais des cauchemars ? Commençai-je, sans crier gare.
-Le dernier Eniripsa que tu as vu te l’a dit…tu deviens adolescente, c’est normal ! Lui répondit-elle, sur un ton légèrement frustré.
-Maman, je ne connais personne qui fasse ça, arrête de me mentir. Rétorquais-je.
-C’est parce que chaque personne est unique, et tu ne fais pas exception ! dit-elle, cette fois clairement anxieuse.
-Mouais…et, aussi, qu’est-ce qu’elle a, la bague d’Ulzard ? Demandais-je, changeant soudainement de sujet.
Il y eu un moment de silence.
-C’est juste un cadeau de ton père. Finit-elle par répondre sèchement. »
Avant que j’aie eu le temps de dire quelque chose, elle se leva et sortit de la pièce.
J’attendis quelques instants, et je la suivis. Je l’avais vue monter dans sa chambre, j’entendais des pleurs.
Je glissais un œil à la porte entrouverte, et ce que je vis me fendit le cœur.
Ma mère était à genoux, en sanglots, devant le portrait d’un homme que je connaissais bien : Mon père.
Ne pouvant supporter ça plus longtemps, je m’éloignai et retournai dans ma chambre, puis m’affalai sur mon lit.
Je ne veux pas la faire souffrir...
Mais je dois savoir…
Ça n’allait pas être facile…
…Et il faudrait enfreindre quelques règles.

(Suite plus tard)


Dernière édition par Vample le Lun 26 Mar 2012 - 18:06, édité 3 fois (Raison : Changements littéraires.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mémoires retrouvées] Némésis Seraïs

Message par Ritreku le Lun 26 Mar 2012 - 11:01

Vample, Vample, Vample, tu t'attendais bien à ce que je passe un jour, et je le fais avant que Chef Vlad' ne vienne faire ses critiques et donner son avis. Si ça peut te rassurer, je vais laisser la tactique de la tartine de côté.

Déjà, tu sais bien que j'aime beaucoup Némésis et que c'est un très bon personnage RP, bien poussé (même si tu ne me feras jamais plus jouer une Eniripsa pour les besoin d'un scénario (même sous la menace) !)

Bien, passons de suite aux remarques concernant ton textes, que je t'avais promis hier après-midi :

- Déjà, la plus marquante : la mise en page, ce que ton texte dégage à la première impression. Vample, sans parler de l'orthographe et laissant de côté la conjugaison de l'écrit, je tiens tout de même à te préciser que ton texte n'est pas très beau visuellement. En effet, aux yeaux des lecteurs, dont je fais partis, on a du mal au premier coup d'oeil à distinguer le récit des dialogues. Un simple conseil pour lutter contre cela : met tes parties récit en italique ettes dialogues en normal. De plus, évites de mettre autant d'espaces entre tes différents paragraphes, au risque de tomber dans "l'achat d'espace", qui consiste simplement à tenter de rajouter de la longueur au texte en tentant d'éclipser le contenu, même si je doute que ce soit le cas pour toi ; tu me connais, je suis un perfectionniste et j'aime pas quand tout part de traviole comme pour ton ouvrage.

- Passons maintenant au contenu de ton texte : Comme tu l'as dis, tu n'es pas un grand écrivain (et tu n'arriveras jamais à mon sublime niveau *Tombe dans un trou, genre très profond*) mais tu te débrouilles vachement bien, quand même ! Tu respecte bien les temps, sauf l'utilisation du passé simple à certains moments qui rompt avec l'imparfait majoritaire, malgré que, tu le sais bien, j'ai toujours eus du mal avec les texte écris à la première personne. Néanmoins, ça va, il n'y a pas trop de fautes bêtes (à part l'oubli d'accents par moment ou de "s" en fin de mots) ; je laisserai Vlad' en faire le résumé. De plus, pour en revenir aux dialogues abordés succinctement, on s'embourbe un peu dans qui parle ou non. Pour éviter cela, je te conseille une chose toute simple que j'applique beaucoup dans mes RP, et je vais l'appliquer avec ton premier dialogue.

-Pourquoi est-ce que tu ne m’as pas réveillée avant, Mikeangel ?... demanda Némésis.
-Haha ! rit son compagnon, tu roupillais si bien, j’allais pas te déranger !
-Et s’ils avaient attaqués ? s'enquit la Sacrieuse, inquiète.
-Mais, rétorqua son acolyte, on les as tous brulés… »

C'est pas bien compliqué et ça sonne un peu mieux, je trouve.

- Enfin, je tenais à te féliciter car tu as eus le courage de faire quelque chose que je n'aurai pas avant longtemps : je parle bien sûr d'écrire le BG de Nemesis, chose que je devais faire avec Ritreku et les Merar en général, mais que j'ai toujours eus la flemme de faire (Les Chroniques de Ritreku restant, pour le moment, totalement inachevées -malgré mes deux pages sur Ulrick- ). Qui sait, peut-être un jour ?

Quoi qu'il en soit, bravo. Ce commentaire étant fait pendant une heure d'étude, j'éditerai certainement quand je rentrerai cez moi, histoire de rajouter des éléments à cette critique rapide.
avatar
Ritreku
Administrateur Émérite
Administrateur Émérite

Messages : 2228
Age : 21
Localisation : 26, Rue des Doctes

Fiche de Personnage
Situation : Marié(e) comblé(e)
Description : Administrateur émérite de Murof, qui passe quand il a le temps. Mais prenez garde, je ne suis jamais bien loin ! Père des jumeaux Athen et Yevan, mari de Lonia et membre à part entière du corps dirigeant de Murof.
Âge RP : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mémoires retrouvées] Némésis Seraïs

Message par Invité le Lun 26 Mar 2012 - 18:10

Merci pour ce commentaire qui m'a bien aidé, Ritreku. :)
J'ai donc édité mon texte, en prenant compte de tes remarques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mémoires retrouvées] Némésis Seraïs

Message par Moonlight-C le Mer 28 Mar 2012 - 17:10

Ô Vample, champion des fanfics ='DD

Histoire d'écrire un post qui fasse plus d'une ligne, j'adooore ta fic' =3
Certaines scènes sont plus difficiles à comprendre que d'autres, en particulier celles des rêves, mais tu t'en sort vraiment vraiment vraiment bien =D

Tu as déjà écrit d'autres fics, non ? ça se voit très nettement ;)

La suiteeuh !
avatar
Moonlight-C
Murofien Loquace
Murofien Loquace

Messages : 252
Age : 20
Localisation : 8 rue des Tiques-Taques

Fiche de Personnage
Situation : En couple
Description : Xélorette Brâkmarienne avec un masque argenté aux yeux rouges.
Âge RP : IRL +3 : 19 ans en 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mémoires retrouvées] Némésis Seraïs

Message par Invité le Mer 28 Mar 2012 - 18:20

Content que ça plaise. =)

Seulement, il y a de fortes chances que j'en fasse une réécriture pour changer de style, notamment de narrateur, donc la suite risque de prendre un peu de temps à venir. :/

En fait, c'est ma deuxième fanfic, mais je dois aussi réécrire l'autre :p (qui est aussi une partie de Mémoires retrouvées)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mémoires retrouvées] Némésis Seraïs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum